Du 5 au 29 août 1990

(Rhodes)

(Les Dix Commandements)

Seigneur ?

Je suis ; appuie-toi sur Moi, pense à Mon Amour ;

J’ai marché seul sur le Chemin de la Croix ; des hommes de Mon peuple, pas un n’était avec Moi ; ils Me haïssaient sans aucune raison ; par force et par loi J’ai été pris ; la souffrance et l’humiliation ont été le prix de Ma victoire ;

J’ai pris sur Moi vos fautes et J’ai permis aux mains-mêmes que J’ai créées de Me frapper et de Me défigurer, mais par ces Plaies, vous êtes guéris… alors, bénissez ceux qui vous persécutent, ne les jugez pas, bénissez-les et priez pour eux ; aujourd’hui, avec des larmes dans les Yeux, Je vous dis ceci : nombreux sont ceux qui se comportent en ennemis envers Moi et Ma Croix ; de tous ceux qui prêchent Mon Évangile, très peu, en fait, travaillent avec Moi et pour Mon Royaume ;

Ma Loi tout entière est résumée en un seul commandement :

AIMEZ

s’ils avaient suivi Ma Loi et examiné quotidiennement leur conduite, ils auraient découvert qu’ils ne vivent pas selon Mes Commandements ; et s’ils Me disent : « en quoi ne suivons-nous pas Tes Commandements ? comment alors devons-nous suivre Tes Commandements ? pouvons-nous enseigner Tes Commandements si Tu dis que nous ne les suivons pas ? », eh bien, vous ne les suivez pas, parce que l’amour manque en vous : la Couronne de Mes Commandements est l’Amour ; aimer, c’est vivre selon Mes Commandements ; ne soyez pas comme Caïn qui n’avait pas d’amour pour Moi et qui, simplement par jalousie spirituelle, trancha la gorge de son frère…

(Lorsque je compris l’intention de Dieu : commenter Ses Dix Commandements, je craignis d’être incapable de tout noter.)

Oh ! Mon Dieu, je ne pourrai jamais faire cela toute seule !

Qui t’a dit que tu devais faire seule ce travail ? tu écriras chaque mot que Je te dis ; ne te presse pas, Je peux te dicter par étapes, si tu veux.

Seigneur, va selon ma capacité !

Tu oublies Ma Capacité qui peut emplir ta capacité ; viens… partage Mon Œuvre pour gagner des âmes ; comprends-tu Ma soif ? J’ai soif d’âmes, soif de votre sainteté, soif de votre réconciliation ; J’ai soif, Mes chers enfants, de tout ce qui est Moi et qui est Mon reflet ; J’ai soif de vous rendre votre divinité ; J’ai soif d’un retour d’amour ; J’ai soif de renouveler votre source originelle et votre alliance en Mon Saint Nom, votre source originelle qui jaillit de Mon Amour Sublime ; J’ai soif d’adoration, mais voyez ce que vous êtes devenus et ce que vous avez fait !

ô ère ! tu as cessé de M’adorer et, au lieu de cela, tu as multiplié tes faux dieux ; tu n’obéis pas à Mes Commandements ; non, tu n’observes pas Ma Loi ; ère de misère, qu’es-tu devenue ! tu M’invoques rarement pour M’adorer ; tu ne M’appelles plus par amour, ni ne M’honores en M’offrant tes services ;

Je t’ai appelée tous les jours de ta vie pour te rappeler Qui est ton Père Céleste et vers Qui tu dois te tourner, mais ton cœur n’est pas décidé pour Moi, pas plus que ton esprit n’est disposé, parce que tu as préféré couper le cordon ombilical qui nous unit et nous fait un, pour établir ta propre loi et te nommer toi-même : « sans-dieu » ;

emportée par la Vanité, tu veux te considérer égale à Moi ; tu dis maintenant : « je suis l’égale de Dieu et je siège sur Son Trône, parce que ma sagesse a amassé un grand luxe et une grande autorité sur le monde » ; ton habileté dans le commerce est telle qu’une multitude de nations suit ton exemple ; oui, tu as effectivement suivi le conseil de l’antique serpent qui a si astucieusement conduit tes ancêtres à manger le fruit défendu, leur assurant qu’ils seraient comme des dieux 1 ; tu pensais alors que tes yeux s’ouvriraient, mais en réalité tu es devenue aveugle et, à ce jour, tu luttes pour couper ce Cordon qui te donne Vie et Sainteté, en pensant que tu trouveras ta liberté, mais ce que tu trouves est la Mort ;

ô ère de misère ! tu es en train de servir la Folie au lieu de la Sagesse, tu sers le dragon au lieu de servir ton Très-Saint ; tu n’obéis pas à Mes Commandements, non, tu n’observes pas Ma Loi que Je t’avais donnée ; tu Me mets sans cesse à l’épreuve ; ton ère, Mon enfant, est coupable de graves blasphèmes parce qu’elle n’observe pas Ma Loi ; ils sont indifférents à Mes Commandements, dans lesquels ils peuvent trouver la vie s’ils les observent ; nation après nation a dévié de chacun de Mes Dix Commandements, ajoutant le blasphème à la rébellion ; avec l’empire du dragon, la bête noire 2 avec la seconde bête 3 — alias le faux prophète 4 — ont érigé pour elles-mêmes des stèles blasphématoires sur chaque haute colline et sous les branches déployées de chaque grand arbre, pour dominer le monde et éteindre le peu de lumière qui y reste ; sur chacune de ses sept têtes, la bête a fait des idoles représentant ses propres dieux ; ces idoles sont installées, par le pouvoir du dragon, aux places élevées ;

puis ils ont désigné, pour occuper les places élevées, des prêtres qui sont des leurs et qui officient aujourd’hui au cœur de Mon Sanctuaire ; et ils ne M’adorent pas ; ils feignent de le faire ; ils sortent déguisés en grands prêtres 5, adorant et servant la bête elle-même et sa production, qui est conformée au monde ; ils révèrent des dieux étrangers et inanimés, exactement comme se conduisirent leurs pères, jadis, dans le passé ; ils se moquent de la piété et renient Mes Commandements, Mon enfant ; ils vont enseigner à toutes les nations à adorer l’image de l’homme mortel 6, une imitation sans valeur, au lieu de Ma Gloire Éternelle… ah ! comme ils 7 Me sont un fardeau ! par le pouvoir 8 qui leur est conféré par le dragon, ils culminent dans leur esprit de vengeance et leur haine implacables, en faisant la guerre aux saints et à tous ceux qui ne sont pas dans leur clan et qui refusent d’adorer la statue 9 de la bête ;

alors, Je te dis : bienheureux ceux qui croient en Moi et M’adorent ; bienheureux ceux qui Me suivent ; bienheureux ceux qui croient que Ma Promesse est sur le point de s’accomplir, car, sur ceux-là, Mon Soupir d’Amour sera marqué sur leurs fronts ; Je vous dis en vérité : si un homme Me sert, il doit Me suivre ;

ô ère, n’aie pas peur de revenir à Moi ; reviens à Moi pendant qu’il est encore temps, car Mon Jour est proche et comment y feras-tu face ?

il est dit : tu n’auras pas d’autres dieux que Moi ; ne suivez pas d’autres dieux, les dieux des peuples qui vous entourent ; mais les hommes ont transgressé le premier Commandement de Mon Père, en déclarant ouvertement leur liberté avec les moyens et les encouragements des bêtes noires, sur les têtes desquelles pèsera le sang de beaucoup ;

n’invoquez pas Mon Nom en vain est le commandement suivant ; maintenant, d’arrogantes nations attaquent Mon Saint Nom, des peuples pour lesquels Je ne signifie rien; leurs bouches sont pleines de discours blasphématoires mais sont prêtes à la flatterie pour d’autres, lorsqu’ils y voient quelque hideux avantage ; ils maudissent Mon Saint Nom lorsqu’ils sont engagés dans des disputes ; ils blasphèment contre Ma Déité et contre Ma Sainteté ; et ceux qui officient aujourd’hui dans Mon Église mais gravitent autour du pouvoir de la bête, se vantant de leur connaissance de Ma Loi, sont ceux-là mêmes qui invoquent Mon Nom en vain ;

ils sont ceux qui ferment le royaume du ciel à la face des hommes, n’y entrant pas eux-mêmes ni ne permettant d’y entrer aux autres qui le voudraient ; ils prêchent contre le vol, alors qu’ils Me volent les âmes ; ils interdisent l’adultère, alors qu’eux-mêmes commettent l’adultère puisqu’ils suivent la bête noire et lui sont fidèles ;

ils prétendent mépriser les idoles, alors qu’ils pillent Mon Sanctuaire ; alors, si cette génération blasphème Mon Saint Nom et L’utilise futilement, c’est à cause de la permissivité, repue dans le vice, qui leur est donnée à profusion par ceux-là mêmes qui s’affublent de manteaux noirs 10 ; détruire les racines de la sainteté et de la justice et amener à son zénith l’irrespect de la loi, tel est leur but ; génération… à Mon Retour, Me faudra-t-il dire : « il ne reste pas un homme juste, il n’y en a pas un qui comprenne, pas un qui Me cherche » ?

— Je vous ai demandé de vous souvenir de sanctifier le Jour du Sabbat 11, alors que vous L’avez inverti dans l’impureté et L’avez souillé par des plaisirs répugnants et les pratiques par lesquelles vous déshonorez vos propres corps et vos esprits puisque vous avez abandonné la Vérité Divine pour un mensonge, et que vous adorez et servez les créatures au lieu de Me servir ; vous avez fait paraître Sodome et Gomorrhe presque irréprochables et purs en comparaison de vos impuretés ; Je vous dis en vérité que ce Jour-là, Sodome et Gomorrhe ne seront pas traités avec autant de sévérité que vous maintenant ; la plupart d’entre vous n’observe pas le Jour du Sabbat, non, vous ne L’observez pas, vous n’observez pas Ma Loi…

les Écritures disent : « honore ton père de tout ton cœur, n’oublie jamais les douleurs de l’enfantement qu’a souffert ta mère, rappelle-toi que tu leur dois ta vie ; comment peux-tu leur rendre ce qu’ils ont fait pour toi ? » 12 ; et vous devez suivre ce Commandement : honore ton père et ta mère ; pourquoi tant d’entre vous sont-ils surpris que si peu suivent ce Commandement ? des notions méchantes et insensées ont conduit ces enfants à s’égarer dans l’adoration de productions vides, remplissant leur esprit, dès la petite enfance, d’un esprit de mollesse ; beaucoup de parents n’ont pas donné à leurs enfants cette Source intarissable de Mon Esprit ; la Sagesse les appelait jour et nuit mais cette génération Lui a barré la porte et chaque jour qui passait, vos enfants se sont écartés de plus en plus du Chemin conduisant à Moi ; si quiconque, jeune ou vieux, Me reconnaît comme son Dieu, il reflétera Mon Image et, par amour, obéira à ses parents et les honorera comme si c’était à Moi qu’il obéissait et Moi qu’il honorait ; mais toutes les choses qui sont conformes au monde ont dépravé ces enfants au lieu qu’ils viennent à Moi ; l’amour manque ;

de nombreux parents se plaignent de la désobéissance de leurs enfants alors qu’ils font exactement la même chose envers Moi ; or, peuvent-ils réellement prétendre avoir en abondance bonté, patience et tolérance ? s’ils avaient réellement toutes ces vertus, leurs enfants auraient aussi la vertu d’obéissance et les honoreraient tous deux ; mais Je vous dis : les têtes de cette génération sont vides, et c’est ainsi que les Ténèbres sont venues les combler ; car l’image de devenir un philosophe est plus importante à leurs yeux que Ma Gloire Éternelle ;

alors, leur manque de sainteté est consumé par la passion et, dès leur prime jeunesse, ils sortent déshonorer leur propre corps ; votre génération a fait fi de Mes Commandements et Les a remplacés par des imitations blasphématoires et, à ce jour, sortent de la bouche de la bête des productions mauvaises destinées à enténébrer les esprits de vos enfants et à les attirer comme victimes tout droit dans la gueule du lion, persuadant leurs jeunes esprits d’adorer la première bête et de servir des dieux faits de main d’homme, accordant à ceux-ci l’honneur et le respect qui M’étaient destinés et, ainsi, ils reflètent cette vertu sur leurs parents ;

Je vous dis en vérité : pour les insoumis qui ont refusé de prendre Mes Commandements comme leur guide et qui leur ont préféré la dépravation, pour eux, à la fin, il y aura le feu ; ô heureux les cœurs soumis, ils atteindront la perfection ; alors Je vous dis : ne soyez pas insoumis à la Crainte du Seigneur ;

tu sais que Je t’ai défendu de tuer, génération ! si vous vous prétendez Miens et prétendez faire partie de Mon Église et que vous prêchez contre le meurtre, comment se fait-il que vous tuiez ? présumez-vous pouvoir maintenir que vous avez raison et insister sur votre innocence devant Moi au Jour du Jugement, alors que vous amoncelez les meurtres d’enfants à naître ? du Ciel, Je vois des scènes effrayantes ; ah ! comme Je souffre de voir le ventre qui forme cet enfant, le rejeter et l’envoyer à sa mort sans un nom et sans regret ; le ventre qui l’a formé ne s’en souvient plus ; à ceux-ci Je dis :

« tu peux aiguiser ton épée, mais l’arme que tu as préparée te tuera; maintenant, ce n’est pas d’un enfant que tu es enceinte, mais de l’iniquité ; tu es en train de concevoir le Dépit et tu donneras naissance au Malheur ; tu n’as creusé une fosse, ne l’as évidée, que pour tomber dans ton propre piège ! ton dépit te reviendra sur la tête, comme te retombera sur la tête ta brutalité » 13 ;

et vous  14, vous qui avez la réputation de M’être fidèles et de tenir fermement à Mon Nom, Je sais tout de vous ; oui, vous avez la réputation d’être vivants et prospères alors que vous ne l’êtes pas ; vous êtes morts et vous vous décomposez ; repentez-vous ! Je vous avais confié des âmes innombrables, mais le démon a négocié avec vous pour les échanger contre son or et son argent ; oui, en effet ! Je sais comment vous vivez maintenant ; vous vivez comme des chacals 15 dans des tanières cachées 16, ces tanières sur lesquelles Je ferai passer une large route ouverte 17 ; Je fondrai soudain sur vous et J’exposerai votre nudité et, lorsque viendra le Jour, Je ne vous permettrai pas de manger de l’arbre de Vie ; écoutez attentivement : vous prêchez contre le meurtre, alors que vous tuez Mon Esprit ; vous vous vantez à propos de la Loi alors que vous y désobéissez parce que vous n’avez pas compris le mystère de Ma manne cachée ; non, vous n’avez pas compris Mes nourritures miraculeuses, ni le mystère de Ma Transfiguration ;

Je vous ai promis de vous garder en vie à la fin des Temps grâce à Ma Manne Céleste ; J’ai dit à Mon Église de Pergame : « à ceux qui s’avéreront victorieux, Je donnerai la manne cachée et une pierre blanche – une pierre gravée d’un Nom Nouveau, connu seulement de l’homme qui la recevra » 18 ; Je vous offre aujourd’hui cette manne réservée pour vos temps, une nourriture Céleste, une nourriture de Mon Esprit pour vos esprits affamés ; Je déverse Mon Esprit dans Sa plénitude pour combler votre désert intérieur, et Je vous offre Ma manne céleste, gratuitement, car c’est la nourriture des pauvres… mais vous n’avez pas compris… alors vous refusez de la manger et interdisez aux autres d’en manger ; J’ai déjà écrit sur la « pierre blanche » Mon Nouveau Nom, qui sera connu seulement par les pauvres ; vous prétendez être humbles et pauvres – alors que vous n’êtes ni humbles ni pauvres – ; votre esprit trône dans les richesses de Satan ;

Je suis le Souverain des rois de la terre et Je vous ai demandé de ne pas commettre d’actes impurs ni d’adultère ; l’adultère a été raffiné par Satan de manière telle qu’il a perdu son sens tant dans les ordres ecclésiastiques que chez les laïcs ; Mon endurance à votre péché est maintenant parvenue à sa fin ; car à ceux 19 qui ont recherché les pouvoirs blasphématoires de Satan et les ont érigés en bannières pour effacer Ma Divinité et Ma Sainteté et Mon Saint Sacrifice, Je vous dis : c’est votre faute si Mon Nom est blasphémé parmi les impies ; vous avez souillé Mon Sanctuaire en ordonnant des hommes pervertis par des passions dégradantes ; tous pareillement souillés, ils ne Me craignent pas ; alors, si aujourd’hui les impies commettent l’adultère en trouvant cela naturel, c’est à cause de la grande permissivité dans Mon Église, accordée suivant les instructions de la bête dont le but est de falsifier la Vérité ;

comment se fait-il que vous oubliiez si facilement que vos corps sont membres de Mon Corps ? Je voudrais vous voir exempts de perversion puisque vos corps sont le temple de Mon Saint Esprit ; Moi votre Dieu Je voudrais vous voir vivre saints puisque Je suis Saint ; création ! en Me reconnaissant comme ton Dieu, tu seras capable de reconnaître Ma Loi, et ainsi, de La suivre ; mais beaucoup d’entre vous ont échoué et vos cadavres jonchent maintenant ce désert… Je ne vous ai pas commandé de pécher, alors pourquoi utilisez-vous votre liberté d’une façon qui s’avère être un piège pour votre âme ? priez-Moi afin que Je puisse vous pardonner, sinon vous serez perdants ; le mariage doit être honoré et vécu saintement ;

Je suis le Seigneur et Je vous ai appelés à une vie de dévotion, de paix, d’amour et de sainteté : Je vous ai appelés à Moi pour toujours ; Je vous ai appelés pour vous fiancer avec Ma Tendresse et Mon Amour et ce n’est que lorsque vous comprendrez que vous êtes à Moi et que vous êtes Mes fiancés, que vous cesserez de pécher et de commettre l’adultère envers Moi ; Je ne cesserai pas, pour l’amour de Mon Saint Nom, d’utiliser tous les moyens pour vous ramener à la raison, même si Je dois vous traîner dans le désert et vous y exposer Mon Sacré Cœur et Ses Insondables Richesses, pour vous faire comprendre la nudité et la misère de votre âme ; alors 20, comme un rouleau, Je vous déroulerai toute Ma Connaissance afin que vous renonciez à votre péché ; J’ai le pouvoir de vous guérir, alors, venez vous repentir !

Mon Saint Esprit te demande de ne pas voler ; si tu prétends M’appartenir et si tu connais Ma Loi et te réclames de la Vérité, alors, toi qui t’es ordonné prêtre et qui en as ordonné d’autres 21, pourquoi ne t’enseignes-tu pas à toi-même à ne pas voler ! mais tu t’es laissé acheter et tu as subtilement suivi la bête, qui t’a enseigné à dresser des étendards d’anarchie ; tu es du monde et J’ai beaucoup à te condamner ; ta langue proclame fièrement que tu fais de grandes choses, des choses bonnes, des choses honnêtes, trompant même les élus par ton masque d’agneau ; mais Je te dis : tu ne Me trompes pas, car Je sais que derrière ton masque d’agneau, tu caches une hideuse catastrophe pour l’humanité telle que le monde n’en a encore jamais vue : ton but est d’abolir Mon Sacrifice 22 et de Le remplacer par l’Iniquité et par un Mensonge ; tu professes être un Prophète, pour désavouer Mes propres prophètes ; n’as-tu pas peur de voir ton nom rayé du Livre de Vie puisque tout ce que tu fais est de Me voler des millions d’âmes, les conduisant à leur mort ? tes miracles en impressionnent beaucoup aujourd’hui, et plus encore le jour où tu te débarrasseras de Mes prophètes, les faisant succomber 23 par ton épée ; tu t’es maintenant armé jusqu’aux dents pour leur faire la guerre parce que leur témoignage dérange tes oreilles, et leur obéissance à Mes Commandements encore plus ; ils n’ont suivi ni toi ni la bête, ils sont ceux qui Me sont restés fidèles et n’ont jamais permis à un mensonge de passer leurs lèvres 24, ils sont Mes Abels ; aux yeux du monde, tu paraîtras les avoir vaincus, mais ta joie durera très peu de temps, parce que comme la foudre, Je laisserai Ma Justice te terrasser ; Je descendrai réinsuffler la vie en eux 25, les ressuscitant sous tes yeux-mêmes comme des colonnes de lumière dans Mon Sanctuaire…

et alors le Ciel s’ouvrira et tu Me 26 verras, et si alors tu Me demandes : « pourquoi tes riches vêtements sont-ils teintés de cramoisi ? pourquoi tes vêtements sont-ils rouges, pourquoi tes habits sont-ils comme si tu avais foulé au pressoir ? » 27 Je te dirai : J’ai foulé seul au pressoir ; des hommes de Mon peuple, pas un n’était avec Moi ; dans Ma colère, J’ai piétiné Mes ennemis ; ils n’ont jamais cessé de Me défier et de Me provoquer ;

Je suis venu effacer de la surface de cette terre toutes les doctrines et règles humaines qui étaient une nourriture empoisonnée pour vous tous et qui vous étaient imposées par l’épée, pour profaner Ma Divinité et Ma Sainteté ; ce sera la première bataille de la fin ;

Je Suis : le Cavalier Majestueux 28 ; Je Suis : le Verbe ;

si cette terre est en deuil, dépérissant, et que ses arbres ne produisent rien, et que leurs feuilles se flétrissent, c’est parce que vous n’obéissez pas à Ma Loi ;

n’ai-Je pas dit : tu ne donneras pas de faux témoignage ni de fausse attestation ? pourtant, au cœur de Mon Sanctuaire, dans lequel est planté le fer de la lance 29, où parmi Mes Abels se trouvent également les Caïns, ce Commandement n’est pas observé non plus ; les prêtres désignés par Caïn sont envoyés maintenant aux quatre coins de la terre, non pour porter témoignage sur Moi comme étant le Ressuscité, ni pour témoigner de Mon Sacrifice, mais pour condamner Ma Parole en singeant les Écritures, et en enseignant à toutes les nations un Faux Christ, sous un faux œcuménisme, donnant au monde une portion de Rationalisme et de Naturalisme, une nourriture profanée : un Mensonge ; Je vous le dis, ils ne s’avéreront pas victorieux ni ne gouverneront pour toujours : la Justice prévaudra !

Je ne te laisserai pas prospérer pour toujours puisque Je sais tout sur toi, et comment, par le pouvoir du dragon, tu désignes tes propres prêtres, les plaçant à des postes élevés pour écraser Mes propres prêtres et en venir à bout ; Je te dis : le temps est presque accompli ; Je te désarçonnerai de ton siège élevé pour te faire tomber aux pieds de Mes propres prêtres, de Mes saints et de Mes anges, et te faire admettre que tu es l’esclave de la bête… bientôt, très bientôt, Je viendrai à toi comme un voleur, inattendu, et Je renverserai le Mensonge, ton Faux Christ, et Je rétablirai La Vérité ; Je viendrai bientôt fracasser cette fausse image que tu es en train de faire de Moi, contraignant chaque nation à l’honorer 30 ; non, victorieux, tu ne le seras pas !

filles et fils qui êtes Miens, vous qui errez sans but dans ce désert, revenez à Moi, repentez-vous ! ne péchez plus ; Je sais que maintes fois vous avez porté faux témoignage par manque d’amour ; mais, à cause de votre hostilité envers Moi, vous n’étiez pas sous la protection de votre berger pour vous faire enseigner Mes préceptes ; toutefois, en dépit de votre arrogance et de votre hostilité envers Moi, Je vous clame : Je vous aime ! et Mon pardon vous a déjà été accordé ; revenez à Moi tels que vous êtes et Je vous revêtirai de Ma Divinité ; Je vous rendrai votre divinité pour l’amour de Mon Saint Nom ;

vous voulez attester ? attestez de Mon grand Amour et de Ma grande Miséricorde ; vous voulez porter témoignage ? portez témoignage en Mon Nom : Jésus Christ, Fils Bien-Aimé de Dieu et Sauveur ; aimez-vous les uns les autres comme Je vous aime ; réjouissez-vous, vous à qui a été donnée Ma manne cachée et qui avez déjà reçu le Sceau de Mon Amour sur vos fronts ;

du ciel, Je vous ai commandé de ne pas convoiter les biens de votre prochain, ni son épouse ; des laïcs aux prêtres, ce commandement n’a pas été observé non plus ; J’ai révélé Mon Amour pour chaque créature sur terre, par Mon Sacrifice et, à travers ce Sacrifice, Je vous ai donné la vie éternelle et Mon Message d’Amour ; beaucoup d’entre vous prêchent maintes et maintes fois l’amour, le pardon, l’humilité, la tolérance, la sainteté ; pourtant, jusqu’à ce jour, beaucoup d’entre vous sont prêts à tuer parce que vous n’obtenez pas ce que vous voulez ; vous continuez à vous lancer les uns aux autres des flèches venimeuses parce que vous n’avez pas ce que J’ai donné à votre prochain ; depuis le temps de Mon Abel jusqu’à ce jour, ce péché est constamment répété ;

le premier homme à convoiter les biens de son frère fut Caïn ; mais combien plus de Caïns y a-t-il aujourd’hui ? et combien plus d’Ésaüs ? motivé par la commodité et rien d’autre, il a renoncé à son droit d’aînesse, tombant dans l’apostasie ; pourquoi ne pas suivre l’exemple d’Abel en étant saint ? aimer, c’est vivre saintement et selon Mes Commandements ; si toi qui Me loues nuit et jour, tu convoites cependant les biens de ton prochain, Je te demande de te repentir ! si tu Me demandes : « en quoi suis-je en train de convoiter les biens de mon prochain, moi qui T’ai consacré mes biens, ma vie et tout, en quoi suis-je en train de convoiter ses biens ? », Je te dirai : ton esprit convoite l’esprit de ton prochain, ces grâces-mêmes que J’ai données à son esprit ; le démon a tendu un piège pour ton âme ; n’y tombe pas ! où ces guerres et ces batailles entre vous ont-elles d’abord commencé dans Ma Maison, si ce n’est principalement par jalousie spirituelle ? Caïn voulait quelque chose qu’il n’a pas obtenu, alors il a tué Abel ; Ésaü voulait quelque chose et il renonça à son droit d’aînesse pour l’obtenir ; vous avez une ambition que vous ne pouvez pas satisfaire, alors soit vous ignorez le bonheur de votre prochain pour le mécontenter, soit vous finissez par être prêts à tuer ;

Je te dis en vérité : si tu as au cœur l’amertume de la jalousie, ou une ambition personnelle, n’aie jamais aucune revendication pour toi-même ni ne dissimule la Vérité sous les mensonges car, partout où tu trouves la jalousie et l’ambition, tu trouveras la discorde, l’hypocrisie et la tiédeur ; ne continue pas à pécher, repens-toi ! et ne te laisse pas influencer par ceux désignés par le faux prophète et sont membres de la résidence de Satan ; ne les écoute pas ;

Je descendrai bientôt avec Mon Trône, parmi vous ; alors, viens te repentir alors qu’il en est encore temps ; viens, toi qui es indécis et qui hésites entre le bien et le mal, et qui t’insinues dans la maison de ton voisin afin d’influencer de sottes femmes qui sont obsédées par leurs péchés et suivent une toquade 31 après l’autre dans leur tentative de s’éduquer, mais ne peuvent jamais parvenir à la connaissance de la Vérité 32 ; rends-toi compte combien tu es pitoyable à voir, et ne comprends pas mal Mes reproches ; ren