2 novembre 1997

(Dimanche)

(Alors que j’assistais à la Messe à l’Église Orthodoxe Grecque, soudain la crainte me saisit à la pensée que je pouvais être non disposée à recevoir notre Bon Seigneur dans la Sainte Communion et que, si c’était le cas, je pourrais provoquer sur moi, avec colère, le Jugement de Dieu.

Alors que ces pensées allaient et venaient dans mon esprit, j’ai soudain connu dans mon cœur une joie et un délice qui, même s’ils venaient d’abord de mon cœur, m’ont semblé se répandre comme un chaud liquide apaisant jusqu’à l’intérieur de mes os-mêmes. Tandis que je découvrais cette consolation, mon âme se transformait pour sortir de ses peurs et de sa mélancolie et entrer dans les délices et la lumière. Dans cette joie, mon âme loua le Seigneur et j’ai chanté pour Lui en silence. J’ai ressuscité.

Alors, soudain, j’ai vu notre Seigneur ouvrir Sa Bouche pour me dire quelque chose. Je ne pouvais manquer de remarquer combien Il était allègre. Avec délice, tandis qu’Il ouvrait Son manteau gris-bleu, Il m’a dit :)

Viens à Moi…

(Ce geste de Lui m’attira comme le fer est attiré et saisi par l’aimant. De la même manière, mon âme fut irrésistiblement attirée à Son Cœur. Et je me suis trouvée, ma tête reposant sur Son Sein. Alors, plus tendrement que jamais, l’Amant de l’humanité m’a dit :)

Ah ! à quel point tu peux être misérable !

(Je pensais : « quelqu’un peut-il étreindre du feu sur sa poitrine sans mettre le feu à son sein ?» Me voici, étreignant le Sacré Cœur; comment mon propre cœur ne prend-il pas feu d’Amour ?

Tandis que j’avais posé ma tête sur Son Divin Cœur et tandis que je reposais toujours sur Son Sein, j’ai senti Son Sein fondre et ma tête être absorbée dans Son Corps. Ma tête Le traversa et pénétra dans Son Sacré Cœur et je me suis retrouvée ma tête englobée dans Son Cœur, reposant de cette manière, sur le Fils, Qui est Le plus proche du Cœur du Père.)

Ce Cœur est ton lieu de repos. Vaisseau-de-Ma-Lumière, ce Cœur est l’Unique, la Première et l’Ultime place où vos âmes tourmentées trouveront une paix et une douceur éternelles et affectueuses.

(Alors que mon Bien-Aimé me disait ces douces paroles, Il mit Ses Bras autour de moi, les serrant sur moi, me pressant alors encore plus sur Son Sein et, comme une personne voulant en protéger une autre du froid, Il me cacha complètement dans Son Manteau. Cette manière de me tenir était comme celle de quelqu’un qui avait peur de perdre celle qu’il tient. Tandis que je connaissais cette expérience dans l’Église, je me demandais si je devais l’écrire ou non. Alors, Il me dit :)

Écris-la pour le bénéfice des âmes et, lorsque tu écriras, Je Me joindrai également pour écrire Ma part.

(Le Cœur du Seigneur a maintenant entièrement absorbé ma tête. C’était comme une porte vers le Ciel et, durant ces moments délicieux, tandis que mon âme jouissait de cette douceur et de cette tendresse ineffables, dans ce repos céleste, ma tête était constamment couverte de caresses.)

Je prodiguais à ton âme Mes faveurs ; Je te demande maintenant de rester en Mon Cœur de cette manière ; reste avec Moi, Ma bien-aimée.

(Puis, tandis que mon âme ressentait l’ébriété, comme prise de vin, le Seigneur me fit goûter, dans Son Cœur, Sa Propre douceur, me rappelant la douce saveur de notre Sainte Communion 1 et, en même temps, ma tête fut recouverte d’un doux parfum, à nouveau comme la Sainte Communion.

Alors que j’étais toujours dans ce repos, j’ai remarqué que mon environnement se remplissait de fumée, la douce fumée de l’encens. Dans cet environnement serein, je continuais à entendre mon Seigneur et mon Bien-Aimé, répéter ces paroles :)

Reste ici, reste en Moi, puis viens, avance-toi et reçois-Moi ; fais Mon délice et demeure ici.

(Je soupirais en me demandant ce qui pouvait tant délecter notre Seigneur dans une créature telle que moi, le zéro des zéros. Lui, l’Être Parfait, Lui qui Se suffit à Lui-Même, comment était-il possible même d’imaginer qu’Il m’ait regardée à deux fois ?)

Ta totale misère émeut Mon Cœur et Mon Être tout entier à un point tel que Mes Yeux se remplissent de larmes de Miséricorde chaque fois que Je te regarde.

(J’étais sur le point de dire quelque chose…)

Non, ne parle pas ; absorbe Ma Paix et satisfais ton cœur dans ce silence ; jouis de ces moments de grâce et absorbe la douceur que t’offre ton Seigneur ; rafraîchis ton cœur, Ma bien-aimée, et reste dans Mon embrassement et laisse-toi aimer ; ne laisse pas ton esprit rôder dans le monde puisque du monde, tu ne recevras rien ; viens à Moi et goûte Mon doux amour que J’ai pour toi et que J’ai toujours eu pour toi 2 ; dis plutôt : un ineffable faible pour toi ;

très chère gemme dans Ma Main, l’onction de Mon Amour pour toi est si grande qu’en ces moments enflammés d’amour, Mes Yeux ne peuvent qu’être fixés 3 sur toi ; pense très fort à cela, jusqu’à ce que J’arrive te chercher ;

Je ne trouve aucun autre plaisir ailleurs qu’en ces moments où Je suis avec toi, et que tu es comme un livre ouvert pour Moi pour que J’écrive en toi Mon Nouvel Hymne d’Amour ; sois toujours disponible pour Moi et bien disposée, et de cette façon, tu sauveras à la fois toi-même et ceux qui t’écoutent ; Je t’ai formée pour devenir Mon élève ;

Seigneur, quand j’y pense,
Tu m’as formée de la façon
la plus étonnante ;
Tu m’as formée dans le silence,
par Ton Saint Esprit,
et soufflant en moi
ces divines révélations
qui viennent de Ton Sacré Cœur !
Ce n’était pas comme lorsque
Tu as formé audiblement Tes disciples !

Oui ! J’ai voulu que tu te tournes vers Moi, de tout ton cœur, afin que Je puisse attirer ton cœur vers Mon Amour et Ma Force 4 ; Je voulais préparer ton âme à porter Mon Divin Message ; ah ! Vassula, tout ce que Je te dis maintenant, tu l’entendras à nouveau, lorsque Je t’apparaîtrai ouvertement le moment venu ; maintenant, Mon Âme Se réjouit à regarder Mon jardin 5 et J’ai plaisir à respirer en toi ; chaque pas que tu Me permets de faire dans Mon jardin sera fait avec douceur et il sera consolant pour toi.

Lorsque Ton Divin Regard S’est tourné
vers la terre pour ravir mon cœur,
comment était-il possible
que rien qu’en me voyant,
Tu n’aies pas fui, mais qu’au lieu de cela,
mon indignité T’ait donné tant de joie,
T’attirant à moi ?

Je suis connu pour appeler les moindres de Ma création ; alors, Je t’ai vue et Je t’ai aimée… 6

Je t’ai dit au commencement que si tu Me laissais te former, Je te mènerais avec des cordes d’amour par Ma grâce, imprimant sur ton âme Ma Divine Image, et avec ce Sceau Divin, qui est l’empreinte de la Sainte Trinité, tu seras attirée dans la plénitude de Notre Déité, rendant ainsi parfaite ton union intime avec Nous dans Notre Divin Amour ;

J’ai toujours l’intention, Ma très chère, de continuer à chuchoter à ton oreille Mes révélations secrètes et, tandis que Je déverserais sur toi en abondance Mes dons et Mes faveurs pour Mon bon plaisir, Je te rappellerai qu’en ayant attiré ton cœur si inséparablement dans le Mien, c’était afin que, après ce geste courtois de Ma part, notre union soit complète et que ton esprit, à travers Ma grâce, devienne un avec Moi 7 ;

Je t’avais donné une prière 8 par laquelle te consacrer corps et âme à Mon Sacré Cœur, afin que tes pensées deviennent Mes pensées, tes actes Mes actes, Me donnant volontairement ta volonté afin que Ma Volonté soit faite en toi ;

Je te rappelle qu’en reposant ta tête sur Mon Cœur, en ces moments de joie intérieure, Je serais le mouvement de ton cœur, l’éloquence et le charme de ton discours ; Je serais la lumière de tes yeux pour donner de bons conseils à ceux qui en ont besoin ; chacun de tes mouvements, chaque geste viendra de Moi ; tu écouterais tous Mes soupirs, comprenant 9 leur sens afin que tu agisses selon Ma Divine Volonté ; par la grâce, tu inhaleras Ma douceur comme tu le faisais lorsque ta tête se reposait sur Mon Cœur, goûtant Ses douces saveurs 10 ;

te souviens-tu comment Mon Père t’a instruite ? il t’avait dit que si tu Lui permettais de renforcer les liens d’union avec Lui, ton âme serait alors tellement jointe à Lui et ton esprit si englobé dans le Mien que tout ce que tu ferais le serait selon Ma Pensée ; tes œuvres seront enracinées dans Notre Bonté et ton comportement, dans Notre Esprit ; alors, Mon Père te donna un exemple de la façon dont travaillent les membres de ton corps : “ tu n’as pas besoin de dire à ta main ce qu’elle doit faire, mais elle agit selon ta volonté ” ; c’est de cette manière que Nous te guiderons.

Seigneur, pardonne mon manque de confiance en Toi et en toutes ces grâces abondantes que Tu m’as données gratuitement dans ma totale indignité ; je cachais Tes grâces ; j’ai péché par peur de ce que penseraient les autres.

Le monde essaiera toujours de te tromper et de blesser celle qui M’est si précieuse ; et lorsque tu écoutes le monde, qui détourne ta pensée de la contemplation, rien que ce fait blesse Mon Cœur 11 ; par grâce, Je t’ai attirée dans Mon Sacré Cœur, afin que tu sois à Moi seul et par grâce J’entends te garder dans ce repos ; lorsque ce monde froid t’assaille de ses tentations et essaie de défigurer ton âme pour que tu lui ressembles, cours à Moi et prends ton refuge dans Mon Cœur ; aie confiance en Moi et confie-Moi tous tes problèmes ; Je n’attends que de t’être gracieux, Ma choisie ;

le monde essaiera toujours de t’attirer à nouveau dans ses entrailles, une vallée obscure où il n’y a que désolation ; mais Je t’ai choisie parmi des milliers, alors pourquoi M’attristes-tu par ton manque de confiance ? Mon union avec toi dans la Lumière de Ma Divinité est si complète que tu ne dois plus perdre confiance, mais place ta tête sur Mon Cœur et ne doute plus de notre union bénie ; viens et dis-Moi maintenant :

“ mon Jésus, Divine Miséricorde,
j’ai manqué de confiance en Toi
et ainsi,
j’ai mené Ton Cœur à la détresse ;
je Te demande maintenant,
dans ma nudité et en toute humilité
d’être pardonnée
afin que Tu puisses,
dans Ta Miséricorde
et Ta Bonté infinies,
restaurer mon âme défigurée et blessée,
défigurée et blessée
par les actes du monde à mon égard
et par leur paroles ” 12 ;

J’ai reçu ta prière avec délice ;

tes déficiences, Je les compenserai pour glorifier Mon Nom trois fois Saint ; à partir de maintenant, ne Me laisse pas tomber dans la moindre détresse ou le moindre chagrin qui laisse tous Mes anges et Mes Saints dans une immense détresse de ne pas pouvoir soulager Ma peine ; si jamais le monde persiste à questionner Mon choix, que leurs péchés retombent sur leurs têtes ; c’est avec justice que J’interviendrai ; s’ils traitent Ma choisie comme il leur plaît, celle que Mon Sacré Cœur considère avec une affection particulière, Je les réprouverai puissamment 13 ; mais si tu faisais des réparations pour eux, alors, dans Mon Infinie Miséricorde, Je les obligerais à voir leur péché ;

dans Mon Amour, comme Je te l’ai dit au commencement, Je t’ai liée à Moi d’une manière telle qu’il te serait difficile de desserrer ces liens 14 ; J’ai accompli cet acte par pur amour après que tu M’aies donné ton “fiat”; Mon amour jaloux n’aurait jamais supporté que nous soyons séparés et que notre union soit brisée ;

dans un moment de délice enivrant, Je t’ai donné une grâce de plus : une union matrimoniale, t’attirant ainsi encore plus profondément dans le repos d’une douce contemplation dans Mon Divin Cœur ; dans cette délicieuse union entre toi et la Sainte Trinité, tu deviendrais Notre Harpe, et Nous Nous servirions de toi avec délice, obtenant de toi de grands triomphes ; alors toi, à ton tour, tu aurais le plaisir de partager avec Nous Nos Cours ; dans Notre Divine Grâce tu deviendrais Notre litanie 15 ; lys de Mon Cœur, l’Infinie Tendresse t’a été montrée afin que les autres apprennent de toi et obtiennent la même quantité que celle que tu as obtenue ; lys de Mon Cœur, Notre Proximité de toi est ta béatitude ;

Ma Divine Volonté enracinée en toi est le plus grand don que Je puisse offrir en échange de la tienne ; avec Ma Divine Volonté en toi, Je pourrais compenser toutes tes déficiences et tes insuffisances ; les paroles que tu clames seraient les Miennes parce que Je serais ton vêtement et tu aurais Ma Pensée ; bien que tu sois souvent accusée pour ta sévérité, en réalité, ta sévérité n’est pas la tienne mais la Mienne. Ceux qui t’ont reproché cela n’ont pas tout-à-fait renoncé à leur péché… ils continuent à oublier qu’une âme, une fois unie à Dieu, devient un seul esprit et une seule pensée avec Lui ; Je t’ai accordé pour ta mission tous ces dons par l’Amour que J’ai pour toi, mais également pour la restauration de Ma Maison ;

ah ! Vassula, certains demanderont : “ pourquoi le Seigneur insiste-t-Il autant sur Son union, Ses dons et Ses grâces ? ” si Je vous rappelle toutes ces choses, c’est parce que le monde continuera d’essayer d’obliger Ma choisie à douter de Mes dons que Je lui ai donnés ; Je t’avais avertie, Ma Vassula, que dans les premiers jours de ta mission, tes actes d’amour seraient incompris et que tu serais chassée comme le gibier et que tu souffrirais l’adversité, mais aussi combien Ma protection paternelle te couvrirait toujours, et que Je viendrais à ton secours te consoler et t’élever des crocs du mauvais ; Je t’avais dit que si souvent l’on cracherait sur Mes Messages royaux et qu’ils seraient rejetés et ridiculisés, mais qu’aussi Je Me tiendrais toujours auprès de toi pour t’encourager ; tu demeures encore sur la terre, mais Je demeure bien en toi ; alors n’aie pas peur ; aussi longtemps que tu es sur la terre, le monde, dans son obscurité, continuera à vouloir te faire du tort et à te blesser ;

Je n’entends pas que tu te sépares de tes amis, mais rappelle-toi, ne te fie pas aux gens 16 ; certains voudront forcer ta main à faire ce qui est contraire à tes désirs, et qui ne correspond pas non plus à Mes désirs ;

d’autres insinueront que Mes dons honorables que Je t’ai donnés, ainsi que

Mes faveurs, ne sont pas divins et ne viennent pas de Moi ; à ceux-là, J’ai quelque chose à dire : “ si tu dis qu’ils ne sont pas d’origine divine, alors, selon ton insinuation, elles ne peuvent provenir que du père des mensonges ou du subconscient ; ne t’est-il jamais venu à l’esprit qu’en jugeant démoniaque Mon Œuvre, tu pèches contre le Saint Esprit, et qu’un tel péché n’est pas pardonné ?  si tu dis que cette Œuvre Divine tout entière vient du subconscient, alors, explique-Moi la maîtrise et les enseignements de ces écrits venant de quelqu’un qui n’a aucune connaissance même en catéchisme élémentaire ; ”

jusqu’à maintenant, Je leur ai donné suffisamment de preuves et Je ne donnerai pas plus de preuves que ce que J’ai déjà donné ; ensuite, il y aura ceux qui, bien qu’ils t’aient demandé conseil, l’ignoreront parce que leur âme se débat toujours pour suivre leurs désirs personnels et se soumettra à leur volonté humaine et non à la Mienne ;

Je t’avais dit que tant que ta tête reposerait sur Mon Cœur, en ces moments de repos, tu lirais les pulsations de Mon Cœur, puis à ton tour, tu serais capable de donner de bons conseils à ceux qui en ont besoin ; mais à nouveau, le monde, n’ayant pas encore surmonté ses pensées mauvaises, sous-estimerait Mes trésors déversés sur toi, sous prétexte que tu n’es pas confirmée 17

surmonte maintenant ton manque de confiance sur les dons et faveurs que Je t’ai si généreusement offerts et, de tout ton cœur, répète la prière que Je t’ai donnée…

(J’ai répété la prière.)

Ne te fais plus de soucis, Je continuerai à veiller sur tes différents besoins.

J’ai prié, Seigneur, mais comment puis-je être sûre de ne pas Te faire à nouveau défaut ?

Je suis ici pour te le rappeler ; Je viendrai toujours pour te ramener de tout chemin hasardeux que tu serais tentée de prendre ; Je continuerai à te montrer Ma plus délicate attention que J’ai pour Mes âmes choisies ; viens, aujourd’hui, Je veux que tu te sentes heureuse, parce que Je peux dire en toute vérité : tu as fait de Ma Parole ta demeure, et tu es devenue Mon élève et vraiment Mienne.

Mon Dieu,
Tu as séduit mon âme indigne
pour qu’elle Te suive,
et Tu as conféré sur moi
de précieuses richesses imméritées,
et dans un amour démesuré,
Tu as élevé mon âme.

J’ai élevé ton âme également pour le bénéfice de Mon Église ;

Vassiliki, Je t’ai donné des messages d’une extrême gravité ; J’ai, durant toutes ces années, soufflé en toi de Divines Révélations venant toutes de Mon Sacré Cœur ; Mon Esprit a été et est ton Guide et ta Lumière ; J’ai vraiment déversé sur toi des grâces divines afin que les gens puissent en profiter aussi ;

toutes Mes Œuvres sont bonnes et sont chaudement accueillies par les purs de cœur et les humbles, mais la louange pour Mes Œuvres est malséante dans la bouche d’un pécheur ; J’ai, comme Je l’ai dit, donné à tous assez de preuves par ce Divin Trésor venant de la trésorerie de Mon Sacré Cœur, afin que vous ne doutiez pas ;

Vassula, en plus de t’avoir donné des signes extérieurs de Mon Amour, Je t’ai donné la Connaissance et l’Instruction, t’enrichissant constamment, ainsi que d’autres, à travers ces écrits; Ma colombe, es-tu consciente de ces divines inspirations soufflées en toi par Mon Saint Esprit ?

(J’ai soupiré et je me suis sentie si touchée par la tendresse de Sa Voix que je ne trouve pas de mots pour le décrire.)

Me voici aujourd’hui avec toi pour t’aider à vaincre toutes tes faiblesses ; Je ne supportais plus de te voir cacher, dans ta modestie, Mes Dons Divins que Je t’ai donnés.

Dans Ton extrême Bonté,
Tu as daigné nous donner
une manne suffisante
en laquelle notre âme,
aujourd’hui, se réjouit ;

elle est immatérielle,
mais une fois que l’âme l’absorbe,
elle a faim pour plus encore ;
et alors, me voici, toujours imparfaite
et désirant uniquement
faire des réparations
pour avoir causé de la détresse
à Ton Divin Cœur.

Que mes défauts et mes négligences
qui T’ont causé du chagrin,
soient transformés en ferveur,
en confiance et en un bouquet de myrrhe.

Ma précieuse, Je ne suis pas insensible à tous les durs labeurs d’amour que tu as entrepris en Mon Nom, ni aux épreuves que tu as supportées avec patience pour Ma Cause, Ma colombe ; Je ne suis pas non plus insensible à tes présentes requêtes et Je suis content que tu comptes sur Ma Grâce.

Cela me rend heureuse de souffrir pour Toi.

Ne te lasse pas sur le chemin avec Moi.

Donne-moi Seigneur
des occasions d’ouvrir ma bouche
pour Te glorifier sans peur et sans doute.

C’est pour cela que tu dois dépendre de Moi et ressourcer ton esprit à Mon Esprit, afin que tu puisses continuer à chanter et psalmodier Mon Hymne d’Amour aux nations ; c’est pourquoi Je t’ai invitée à avoir ton pèlerinage et ta retraite en Mon Corps, Mon aide loyale ; réjouis-toi dans Ma grâce et délecte-toi en Ma compagnie dans cette intime lumière de grâce qui t’est donnée par Mon Père, et accepte en goûtant comme tu l’as fait, les douces saveurs de Mon Cœur.

(Tandis que mon Seigneur disait ces paroles, je sentais que ma tête était toujours englobée dans Son Cœur, savourant et inhalant encore une essence qui ressemblait à la Sainte Communion.

Soudain, c’était comme si Jésus avait tourné Sa Sainte Face et regardait le lecteur, celui qui lit ces lignes. Sa Face était solennelle, Ses Yeux pénétrant fixés sur le lecteur. Ensuite, tandis qu’Il m’entourait de Ses Bras, Son Manteau me couvrant complètement, donnant l’impression de quelqu’un qui protège une victime contre toute autre agression, Il dit :)

Que le cœur du lecteur qui a lu ces pages s’ouvre ! que ses yeux et ses oreilles s’ouvrent ! jusqu’à présent, tu n’as pas entièrement saisi Mon Trésor Céleste, pas plus que tu n’as complètement apprécié Mon don 18 ; tu n’as toujours pas pénétré dans ce qui est hors de prix et que Je t’offrais tous les jours de ta vie :

la grâce formidable de Me connaître dans une union intime et de goûter intérieurement, dans la chambre nuptiale de Mon Cœur, Ma Douceur et Mes Baisers Divins ; heureux ceux qui M’écoutent et qui obtiennent cette grâce ; malheur à ceux qui dans leur état misérable et dans leur pensée souillée, résistent à cette grâce ; un jour, ils pleureront dans leur misère ;

il est bon de faire de bonnes œuvres pour Moi et de suivre quelques dévotions, ainsi que des actes d’amour, des actions de grâce et des actes de réparation, mais Je serais énormément déçu si tu mourais avant de M’avoir connu 19 ; Je serais énormément affligé si tu mourais maintenant, avant de M’avoir compris 20 ; beaucoup d’entre vous sont occupés par vos tâches quotidiennes qui Me plaisent lorsqu’elles sont faites avec amour et sont selon Ma Pensée, mais tout cela sera incomplet si vous ne vous ouvrez pas à la grâce et ne M’acceptez pas dans Mon intimité ; alors, venez et acceptez Ma compagnie familière et Moi, dans Mon bon plaisir, Je pourrai te prendre dans les mystères et les secrets cachés de Notre 21 Cœur ; toi et Nous deviendrons inséparablement unis dans l’amour pour toujours et à jamais.

(Jésus S’est alors tourné vers moi et, avec un regard grave dans Ses Yeux, Il a dit :)

Maintenant, comme dans l’ancien temps, Je t’ai parlé de Mon Cœur pour te rappeler, Mon enfant, Mon Amour infini, et spécialement pour enlever cette semence qui a été jetée en toi par le monde ; Je ne pouvais pas supporter plus longtemps de voir Mon adoptée, Ma joyeuse messagère, être déchirée en morceaux par les doutes que le monde essayait de mettre dans sa pensée 22 : ta crainte que J’aie jeté un cube de glace dans ton cœur au lieu de Ma Grâce Divine… Vassula, les adversités ne t’ont pas fait perdre la paix que Je t’ai donnée dans ton cœur et cela est bien; mais pour Ma cause, Ma colombe, ne doute plus jamais de Mes grâces et de Mon Amour illimité que J’ai toujours pour toi ;

ne perds pas ta confiance en Moi ; oui, ne vois-tu pas combien Je suis divinement amoureux de toi à la folie ? alors Je te supplie d’avoir confiance en Moi ; aussi longtemps que tu es sur la terre, reste en Moi pour parfaire ton union avec Moi et Me recevoir aussi souvent que tu le peux dans la Sainte Communion, magnifiant ton amour sur Moi, et t’abandonnant à Moi ; reste dans ce Lieu de Repos 23 pour toujours, Me permettant de te garder dans cette Fournaise d’Amour, pour te faire goûter la douceur de Mon Amour 24 ;


1 La Sainte Communion dans l’Église Orthodoxe.
2 Tandis que notre Seigneur et mon Divin Maître disait ces paroles, il semblait que le miel coulait de Sa Bouche. J’ai compris qu’Il avait un faible particulier pour moi, depuis le commencement de ma vie.
3 En anglais ‘transfixed’.
4 En anglais ‘Fortitude’.
5 Mon âme.
6 Les paroles de Sa bouche étaient comme du miel ; c’est Lui mon Ami, au Cœur de Qui Sa douce conversation m’a liée.
7 1 Co 6.17
8 La Consécration au Sacré Cœur (26 janvier 1992).
9 En même temps que j’ai entendu ‘comprenant’, j’ai également entendu ‘décodant’.
10 Ma vision dans l’église.
11 J’ai compris qu’en cachant les grâces de notre Seigneur, et en ne les admettant même pas sous prétexte de mon indignité, cela bouleverse et peine Jésus.
12 J’ai dit cette prière. J’ai réalisé qu’invariablement, par la bouche du monde, le démon essayait de me suggérer que cette Œuvre si Divine, cette œuvre de Dieu, était moins importante qu’en réalité, dépréciant ainsi sa valeur, et essayant toujours de minimiser son importance. Je me trouverais toujours dans une constante bataille, essayant de repousser ces fausses accusations et ne leur cédant jamais.
13 Ensuite, Il m’a regardée.
14 Voir message du 16 février 1987.
15 Car ma vie deviendrait une p